0

La puissance du Verbe: de JESUS à JSON

Une petite recherche sur Google à partir des noms de Jesus et JSON me conduit à écrire ce billet.

L’Evangile de ce dimanche 25 décembre 2011 nous rappelle la prépondérance du Verbe dans les religions.
De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Jean : »Au commencement était le Verbe, la Parole de Dieu, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement auprès de Dieu. Par lui, tout s’est fait, et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui. En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ; la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée. Il y eut un homme envoyé par Dieu. Son nom était Jean. Il était venu comme témoin,pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui. Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour lui rendre témoignage. Le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans le monde. Il était dans le monde, lui par qui le monde s’était fait, mais le monde ne l’a pas reconnu. Il est venu chez les siens, et les siens ne l’ont pas reçu. Mais tous ceux qui l’ont reçu, ceux qui croient en son nom, il leur a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu. Ils ne sont pas nés de la chair et du sang, ni d’une volonté charnelle, ni d’une volonté d’homme : ils sont nés de Dieu. Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité. Jean Baptiste lui rend témoignage en proclamant : « Voici celui dont j’ai dit : Lui qui vient derrière moi, il a pris place devant moi, car avant moi il était. » Tous nous avons eu part à sa plénitude, nous avons reçu grâce après grâce : après la Loi communiquée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ. Dieu, personne ne l’a jamais vu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, c’est lui qui a conduit à le connaître. »

Si Jesus veut dire « Dieu sauve », j’aurais été à sa place, je me serais aussi préoccupée de savoir de quoi ? Sa réponse a été d’ enseigner qu’il sauve du péché et de la mort par une vie nouvelle. Le paradis.

Aujourd’hui encore, la condition humaine reste toujours un phénomène extraordinaire et mystérieux malgré les énormes progrès des découvertes scientifiques.

Sur le plan des sciences du traitement de l’information, on peut se demander quelle est la place du verbe ? Ici le verbe se numérise et on peut parler des dérivés numériques du verbe : langages pour les machines (syntaxe, règles) codification, décodage, transport, échange, représentation. Le verbe se rapporterait davantage aux activités animées telles que l’interaction à travers l’activation de menus, le clic de liens URL autorisant la navigation de pages en pages, toutes les fonctions depuis le copier-coller de texte, du déroulement de listes d’applications, d’accès à toute forme de contenus (documents , musiques, vidéos) ou de recherche à travers les moteurs tels que Google.

Le verbe serait donc aussi nécessaire mais pas suffisant pour le fonctionnement des réseaux de systèmes électroniques.

Si JSON signifiait « Son of Java » rien ne prouve cependant que l’esprit de la déesse se soit matérialisé en machination au coeur des machines ? Cependant l’esprit du mal se trouve co-exister sous la forme de malware.
Pour découvrir JSON http://www.json.org/

Publicités
0

Les 2 moitiés de la Pomme

Jonathan Ive et Steve Jobs,  l’ alliance sacrée du visionnaire communicant et du designer. Les deux parties visibles de la firme.

Tous les deux sont le fruit de la Pomme. Mais la pomme a plus que 2 moitiés.

Les 2 moitiés de la Pomme

Steve Jobs et Jonathan Ive

Elle a un trognon, là ou réside la graine, avec son multicoeur electronique qui constitue le processeur numérique, analogue aux cylindres de votre  moteur avec ses bougies, ses rouages qui animent les 4 roues de votre véhicule; là ou réside la puissance de l’intégration matérielle des fonctions multimédia  graphiques, tactiles, audio, vidéo et inertielle.

C’ est vrai les trognons c’est pas trés sexy alors Steve n’en a jamais fait un topo. En plus très peu de personnes  comprennent cette complexité des métiers de l’ingénieur.

Dur dur   de comprendre qu’avec du langage on arrive à  commander du matériel electronique. Il faut bien sûr une cascade de développements  informatiques pour produire des interactions sur un écran et un défilement de pages  à partir de langage objet de commande et de données,  d’APIs et d’encodage pour arriver à une suite binaires IOIO packagée dans une application  logicielle. Mais on y arrive et le résultat est que le processeur execute bien quelques opérations MATHématiques et logiques (AND/OR ET/OU).

Là vous êtes déja peu nombreux à arriver à ce stade de mon article qui vous raze et vous stresse les neurones. Je m’en excuse. Mais ceci n’est encore que la partie superficielle de l’iceberg. C’est le métier des ingénieurs qui utilisent leur capacité d’abstraction et leur génie pour créer des applications logicielles et des circuits électroniques  grâce à leurs outils de compilation ou de design de circuits. Ces personnes sont les inconnus du systeme. Code Code code CODEC. Pas de propriété intellectuelle pour eux, cela du fait de leur statut de salarié. Ce ne sont pas eux qui sont au board du conseil d’administration. La profession est tellement dévalorisée qu’il se dit qu’ils produisent la glue ou que ce n’est que la cerise sur le gateau.

Vous me direz, avec tout ces logiciels s’exécutant en parallele, cela ne suffit pas pour gérer les conflits de l’accès à la ressource matérielle et garantir la fluidité de l’exécution des programmes. Vous avez raison. C’est pour cela qu’il existe ce que l’on nomme le système d’exploitation qui interrompt les programmes pour prendre en compte  les entrées/sorties du systeme. Apple le nomme IOS( Input/Output System). C’est encore du logiciel

Je m’arreterai là aujourdh’ui en espérant ne vous avoir pas trop ennuyé et vous laisse découvrir les figures cachées du succès de la firme à la pomme.

http://www.apple.com/pr/bios/

0

Steve Jobs is still in our memory. Steve Jobs eve for ever


Ce diaporama nécessite JavaScript.

STEVE JOBS EVE FOR EVER. More than a man to think, a collaborative
manager and a charismatic leader.

Steve was eve of creak jokes like

« iTunes as favorite appli of windows users is like to give a glass water somebody in hell »

but also a genius man « Computers are like a bicycle for our minds ».

Its values was those of kinred spirits which inspired probably the firstname of his son Reed, his daugter Eve derives from Steve. One of his sister Mona and the famous painter Leonard de Vinci  inspired probably its choice for Lisa his daugter.

Anyway even if Steve had the default of its  qualities like the disdain of competitors, I thanks Steve for jobs he created, for its success of transforming ideas in products like the mystery of nature transforming cells in Apple. We will keep in memory the streamline of graphics, the elegant style of finger touch technology,  the navigation wheel, the quality of audio in music,the access of geant music stores and great talent of marketing.
Thanks also for the exemple you give in your life : simplicity of your image, respect of environnment and the courage of personal ideas.

Si vous aussi vous souhaitez partager un souvenir, allumer une bougie visit :

http://www.tributes.com/show/Steve-Jobs-84243554

Least not Last project of Steve Jobs’ s Mothership

Weblinks :

http://blogs.plos.org/neurotribes/2011/10/28/what-kind-of-buddhist-was-steve-jobs-really/#comment-4443

Steve and Zen : http://www.samlam.eu/search/label/Steve%20Jobs

Mona sister’s eulogy : http://www.nytimes.com/2011/10/30/opinion/mona-simpsons-eulogy-for-steve-jobs.html?_r=3&pagewanted=all

http://www.mac4ever.com/news/66210/les_derniers_mots_de_steve_jobs/

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/10/27/steve-jobs-heros-de-la-societe-sans-pere_1594205_3232.html

6

Yphone : La révolution du téléphone

A Yvonne

Il était une fois un univers primordial tribal africain où le monde était dominé par les idiomes et l’art des idiophones. Cet univers musical permettait de transmettre la pensée par des objets tels que Balafon, carillon, baton de pluie
par son corps à travers la danse
par sa voix et le chant
Puis vint le temps de la conquête des territoires et l’émergence du téléphone l’art de faire sonner un objet à distance (excepté sur la télé qui n’existait pas encore !!) dans le but de transmettre une pensée vocale à distance. Cet objet filaire utilisait la nature analogique du signal vocal composé d’une superposition d’harmoniques du signal fondamental. Puis les technologies d’échantillonages et la nature logarithmique de notre oreille furent exploitées par les puces électroniques pour optimiser l’utilisation de la bande passante. La porte ouverte à l’ère numérique. Et l’univers numérique fut créé sur la base du traitement et de la transformation de  suites de codes binaires. Petit à petit le téléphone s’est libéré de son fil et advint l’ère de la téléphonie mobile et la possibilité de transmettre des messages courts SMS à tarif très compétitif par rapport à la voix. Hélas la richesse de la langue française fut transformé souvent en onomatopé et supplenta les échanges vocaux au profit de messages instantannés. C’était donc ça le progrès ? nos cordes vocales deviendraient de moins en moins utilisés ? On connait les lois de l’évolution …
Enfin des ingénieurs  plus inventifs que les autres  ont inventé le smartphone (teléphone intelligent)  puisqu’il prétendait offrir les mêmes fonctionnalités qu’un PC naviguer sur le web, en plus de la visualisation de votre interlocuteur et de la capacité de photographier et naviguer sur des territoires inconnus grâce à une voix transcendante. La course aux intelligences était lancé. Qui de l’intelligence business à celle émotionnelle gagnera la partie ? La business table sur la sécurité et la capacité à être relier à l’univers de l’entreprise à partir de son terminal. L’émotionnelle table sur l’élégance, la légereté, le glisser à 2 doigts, des sensations inertielles et le défilement au toucher vers des univers sociaux , de jeux et multimédia (photo, vidéo, musique, News). Des compétences d’agilité des doigts révolutionna la compétition entre ados. L’image neuronale de la main devint de plus en plus développé. Les Blogs élargirent la capacité de définir son identité et d’élargir son audience. Quel sera le nouveau médiaphone révolutionnaire de demain qui fait plus que se connecter à tous les médias presse, télévision, internet, cinéma, vidéo, musique, livres ainsi qu’aux univers personnels idio (i.e soi-même) ? L’outil qui vous permettra de produire de la musique et de l’art graphique. Probablement un DrouId ou un YPhone.

Je ne vous ai pas dit que ma grand-mère s’appelait Yvonne. Imaginez là en 1922 à New York avec sa soeur Eve …

Aujourd’hui j’ai imaginé que l’on pouvait même téléphoner sans téléphone. Vous me direz ah oui ! Comment? Et bien avec une appli Voip sur l’iPod sur protocole SIP par wifi.
Ève for ever oh …Vero l’imagination d’Eve est sans limite .

Mot Clé : idiophone, téléphone, smartphone, iPhone, médiaphone, livephone ,YPhone

Toute utilisation de DrouId Yphone YVone réservé

0

MathView goes to HOLLYWOOD

Le rêve américain des pionniers défricheurs d’espaces boisés : après avoir créer des lignes téléphoniques supportées par des poteaux en bois et vecteur de la révolution téléphonique à travers la route 66 de part en part des US, ils ont probablement voulu  remercier les ressources de la nature (WOOD), les éléments de la nature venant des cieux (HOLLY) soleil, pluie, signalisation et  l’intelligence inventive accordé à l’homme pour combiner les différents éléments.. Ainsi aurait pu être crée HOLLYWOOD un nouveau symbole de prospérité:  l’alliance de la technologie analogique de propagation de différence de potentiel invisible à l’oeil mais associé à la combinaison d’un circuit électrique constitué d’une bobine de cuivre, d’un aimant, d’une menbrane vibrante au son de la voix et de cables de cuivre supportés par des poteaux de bois.

 
A partir de là , l’imagination des hommes n’a plus de limites. De la communication vocale à la révolution de la transmission de l’écrit à distance, de l’image fixe au cinéma en salle combinant voix et images, et enfin de la mobilité à l’interactivité accessible à travers une interface personalisée portable.
On est loin du code HAYS inventé à Hollywood  dans les années 1950. On avait à cette époque inventé le premier code éthique pour le cinéma qui a brisé la carrière de grands génies.

Vers La Dream Route 66 — ça vaut le détour